Mois : avril 2016

 

Sans prévenir, des douleurs étaient apparues dans la tête de Pincemi. Ce n’était pas la kahière fois et, les fois précédentes, un mercurochroute Hello Zoukette avait suffi. Mais pas cette fois. Ni la pikouz, ni le médicazouk n’avaient calmé la douleur.

 

Pincemi se tenait la tête à zig mains, se tordant de douleur. Des PinSbires l’amenèrent au centre médical où Komira et ses nains fermiers s’occupèrent de la zoukette quêtante.

 

Après avoir cherché partout et passé son neurone au peigne fin (parce que bon, des beaux cheveux comme ça, ça s’entretient, c’est pas Britney Sprout qui dira le contraire) et aux rayons Z, l’équipe médicale découvrit un lobrik blond niché dans la trompe têtale de Pincemi. Égaré là, il avait bouffé toutes les saloperies qui avaient pu s’y glisser. Il avait fait du gras, obstruant sa céphalotrompe. Il était inextricablement coincé, menaçant d’exploser à tout moment.

 

Dans l’urgence, comme le reste du temps, les bouzouks ne réfléchirent pas et ablatèrent la trompe de Pincemi, le lobrik avec, sauvant ainsi le neurone de la bouzoukette, qui n’avait plus qu’à se reposer pour retrouver ses forces. La blonde, à présent mi-bouzoukette, prit le repos recommandé, se demandant comment ce mignon petit lobrik avait pu se nicher là. Elle pu enfin quitter le centre médical et retrouver ses kamarades … et Patate.

 

Merci de votre partage

 

Voilà 3 jours que je travaille sur ces 99 notes préparatoires au végétarisme. C’est un exercice oulipien qui consiste… suspens… à écrire 99 phrases sur un sujet. Ce n’est pas difficile en soi, mais ça oblige à se creuser un minimum la cervelle. Le plus intéressant, c’est que, pour boucler l’exercice sans flancher, on est bien obligé d’aborder le sujet sous différents angles.

 

J’ai choisi le thème du végétarisme parce que c’est encore assez récent dans ma vie. C’est un mode de vie en perpétuelle évolution, parce qu’il incite à prolonger sa réflexion. J’ai eu envie de le traiter avec mes multiples regards superposés : impliqué, naïf, provocateur, fantaisiste ou encore blasé.

 

Ce n’est ni un plaidoyer, ni une tentative de « conversion ». Ce n’est pas une apologie du végétarisme, ni un réquisitoire contre le régime carné. C’est un exercice d’écriture et, s’il y a des colères et des vérités, certaines conneries m’ont bien fait marrer !

 

  1. Les végétariens ne sont pas les habitants de la planète Vegeta.
  2. On peut être végétarien et apprécier Sangoku.
  3. Les vaches sont végétariennes. Les manger rend-il végétarien pour autant ?
  4. Être végétarien, c’est bon pour la santé. Surtout celle des animaux.
  5. Élever un yucca pour les petites faims.
  6. Les végétariens ne sont pas des légumes nazis.
  7. Ce qui est dur quand on devient végétarien, c’est de renoncer au Twix, deux doigts coupe-faim. 
  8. Et si on ne mangeait que les animaux qui meurent d’eux mêmes ?
  9. On n’a qu’à les laisser mourir de faim.
  10. Un animal mort de la peste est-il comestible ? 
  11. Est-il comestible sans effets secondaires indésirables type décès ?
  12. Les plantes carnivores entrent-elles dans le régime végétarien ?
  13. Et si on gobe un moucheron mais qu’on n’a pas fait exprès ?
  14. Être végétarien, c’est se poser la question de savoir s’il y a de l’animal mort dans ses chewing-gums.
  15. Tu manges plus de viande mais… tu manges du poisson ?
  16. Ah parce que le poisson, c’est pas un animal ?
  17. Mais tu manges des oeufs ?
  18. Je mange des oeufs.
  19. Mais c’est un bébé !
  20. C’est un ovule non fécondé. 
  21. Faire des crêpes avec des règles de poule…
  22. En devenant végétarienne, j’ai renoncé aux Knackis. Si si, c’est de la viande. Enfin… y en a, dedans. Un peu.
  23. La pire loose pour un végétarien ? Se transformer en zombie et bouffer son chien.
  24. Un végétarien est un végétalien qui s’ignore.
  25. Non, les fruits de mer ne font pas partie de régime végétarien.
  26. Sauf si on m’a menti et que ce sont vraiment des fruits. 
  27. On peut succomber aux plaisirs de la chair sans compromettre son végétarisme.
  28. Sauf si on mord trop fort.
  29. Les végétariens font une bien mauvaise chair à canon.
  30. Pour un végétarien, le fruit défendu, c’est la viande.
  31. Être végétarien, c’est tendance.
  32. La tendance tend vers le végétarisme, bien que ce soit tendu d’être végétarien.
  33. Être végétarien et subir les remontrances des carnassiers qui te regardent de travers quand tu manges un bonbon qui pourrait contenir de la gélatine de porc.
  34. Réaliser que les bonbons contiennent du porc.
  35. Pêcher par omission mais ne pas manger de poisson.
  36. Quand on est végétarien par conviction, ça devient même difficile de tuer une araignée.
  37. Il faut être végétarien pour savoir ce que c’est de ne pas manger de viande.
  38. Ou pauvre.
  39. La pauvreté , amie des animaux.
  40. Doit-on en déduire que la précarité rend plus humain ?
  41. Ne pas manger de viande mais acheter des escarpins Louboutins : « Les finitions sont variées, que ce soit en choix de coloris ou de matières : classiquement pour des chaussures du cuir mat ou verni, mais aussi du suède, de la dentelle, de la fourrure, de l’organza, du poulain imprimé, du python, du crocodile, du satin, des plumes, ou même de la Soie charvet » (source wikipédia). 
  42. Être végétarien est une façon de répondre à mes besoins.
  43. Jacques Chirac fut, en sont temps, un grand ambassadeur de la cause végétarienne. D’après mes sources, c’est la monotonie de son régime alimentaire, uniquement constitué de pommes, qui mit fin à sa belle aventure.
  44. Des rumeurs lui prêtaient des actions chez Apple.
  45. C’est en soutien à Jacques Chirac que Steve Jobs a choisi la pomme comme emblème et est devenu végétarien.
  46. Les végétariens ne jurent que par Apple.
  47. Je pense végétarienne, donc je le suis.
  48. Le végétarisme rend philosophe.
  49. J’écris ça en végétant dans la canapé.
  50. Les carnivores sont des végétariens refoulés.
  51. Si je me grignote l’intérieur de ma bouche, est-ce que je compromets mon végétarisme ?
  52. Depuis que j’ai arrêté la viande, je lave ma salade avec deux fois plus de soin. Briser mon régime végétarien en croquant dans une limace, le mot que je cherche, c’est « ballot ».
  53. Si manger un lion sauve plusieurs antilopes, faut-il reprocher aux végétariens d’être ce qu’ils sont ?
  54. Être végétarien n’a jamais empêché d’être con.
  55. Un végétarien qui se réjouit de la mort d’un chasseur, c’est un comble ?
  56. Non, c’est un connard.
  57. La végétarisme n’est pas une religion.
  58. Le végétarisme est une conviction.
  59. Refuser de manger de l’animal mort.
  60. Refuser de manger de l’animal vivant.
  61. Sauf par accident, et en s’excusant.
  62. Heureusement, il reste le fromage.
  63. Si on devenait tous végétariens, est-ce que les vaches domineraient le monde ?
  64. J’ai une encre faite à partir d’insectes. Je n’en bois pas, mais ça soulève en moi quelques questionnements.
  65. De même que je suis végétarienne, je ne calligraphierai jamais à la plume d’oie.
  66. Si les vaches pouvaient dire merci, le feraient-elles ?
  67. vachetag #mercilesvégétariens
  68. Le végétarisme n’est pas un régime politique totalitaire.
  69. Il y aurait bien une note préparatoire qui colle à ce nombre, mais j’ose pas.
  70. Le végétarisme n’est pas financé par les monstroplantes.
  71. Jayce a conquis la lumière et est devenu végétarien quand il a retrouvé son père.
  72. Suis-je toujours végétarienne si je passe mon temps à manger mon bébé ?
  73. On peut être végétarien et avoir bouffé du lion.
  74. Je lui ferai mordre la poussière.
  75. J’ai une dent contre la viande.
  76. Si rire équivaut à manger un steak, suis-je condamnée à une vie d’austérité.
  77. Les végétariens ne se nourrissent pas exclusivement de racines et de graines germées.
  78. Est-ce nécessaire d’écrire 99 notes préparatoires au végétarisme quand on est déjà végétarien ?
  79. Le tofu, c’est pas fou.
  80. Le tofu, on s’y fait.
  81. Un requin de la finance peut-il être végétarien ?
  82. On finira tous bouffés par les vers. Finir en steak pour les asticots, est-ce ça, l’ironie du sort ?
  83. L’hymne végétarien ? « Des pommeuh, des poireuh et des scoubidoubidou ah ».
  84. « Les végétariens, ils sont pas comme nous. »
  85. Les végétariens vivent dans l’angoisse qu’un jour, on découvre la souffrance végétale.
  86. Depuis que je suis végétarienne, Pincemi ne mange plus de pioupiouk
  87. Les cougars aiment la chair fraîche.
  88. Qui a dit « Les prêtres aussi » ?
  89. Le végétarisme peut être un régime alimentaire, une philosophie, un mode de vie, un choix politique, l’aboutissement d’une conviction, tout ça à la fois.
  90. Les végétariens vont-ils au zoo ?
  91. Que donnent les végétariens à bouffer à leur chien ? 
  92. Que fait un végétarien quand son chat lui ramène une souris à moitié crevée ?
  93. J’ai du mal avec cette contradiction qui consiste à vouloir préserver la vie et le bien-être des animaux tout en souhaitant la mort des humains qui ne pensent pas comme ça.
  94. #végétalNazi ?
  95. Les végétariens ont-ils de l’humour ?
  96. Dans ce cas (93, 94, 95), suis-je végétarienne ?
  97. Souhaiter qu’un matador se fasse embrocher, est-ce plus humain que massacrer un animal ?
  98. Si les animaux pouvaient parler, ils nous diraient « Merci » ou « Vous faites tous chier » ?
  99. Après ces 99 notes préparatoires au végétarisme, vous sentez-vous prêts ?

 

 

 

Merci de votre partage